Marie-Christine Laznik est psychanalyste franco-brésilienne, installée en France depuis 1972 à cause de la dictature militaire au Brésil. Elle a fait une psychanalyse avec Jacques Lacan pendant 8 ans et ensuite avec Joyce MCDougall pendant 12 ans.

Ses centres d’intérêts se partagent entre la sexualité féminine et la crise de l’identité féminine au moment de la ménopause et ses travaux auprès des enfants, en particulier autistes, et, ces 15 dernières années, auprès des bébés.

Elle a proposé des signes capables d’identifier un début d’autisme chez les bébés entre 4 et 9 mois. La recherche PREAUT qui est au point d’aboutir montrera en 2015 quelle est la sensibilité et la fidélité de ces signes. 

Actuellement, son centre d’intérêt tourne autour de la prise en charge précocissime des bébés à tendance autistique.

Membre de l’Association Lacanienne Internationale, sa pratique avec les bébés se développe à la consultation bébés-parents du Centre Alfred Binet (ASM 13) où elle travaille depuis plus de 40 ans.

A propos du débat actuel autour de l’autisme, elle se reconnait dans les positions de la CIPPA et fait partie du bureau de la CIPPA.